vendredi 13 mars 2015

Bureau escamotable pour petits espaces


Avis aux home-workers aux petits budgets : si faute de m² disponibles dans votre appartement pour votre activité professionnelle, votre bureau est installé dans un couloir, sous un escalier, dans le salon ou dans votre chambre à coucher, cet article est fait pour vous !

Si de votre bureau, vous voyez la table de salle à manger autour de laquelle hier soir encore, vos chères têtes blondes se sont furieusement écharpées, vos pensées auront tendance à vagabonder ...

Si vous voulez gagner en motivation, créez une ambiance professionnelle ! Ce n'est pas encore le temps des vacances




















 ni celui de la grasse matinée ...













Si vous ne voulez pas finir par tout mélanger : sphère privée et professionnelle, mieux vaut cloisonner et vous créer un vrai espace de travail.

Et c'est pourtant précisément ce qui vous manque : des cloisons. Un espace ceint, dédié au travail. Qui portent vos seules empreintes. Votre forteresse imprenable.


Corps et esprit seront réunis ! Quelle bonne nouvelle !

Une solution : posez des placards fermés et installez votre bureau à l'intérieur.

Ce bureau sera escamotable. Tablette escamotable pour poser l'ordinateur.

Sous le bureau, on glisse son siège : un fauteuil ergonomique qui soulagera votre dos. L'imprimante, les dossiers, un peu de papeterie. Tout y loge. Et bien sûr, des prises, de la lumière.



















Sur la photo ci-dessus, les meubles utilisés sont des meubles de cuisine d'une enseigne de grande distribution suédoise ...

J'ai fait réaliser un modèle similaire. Le bureau est fixé sur roulettes. Il peut ainsi se placer à l'extérieur du placard. Et être orienté selon vos bonnes orientations Kua, favorables à votre chiffre Kua.

Vous pouvez calculer les vôtres sur le site internet www.harmonizen.fr en entrant votre date de naissance à la rubrique "calcul du chiffre Kua".


Bonne réflexion et bon week-end !

mercredi 11 mars 2015

Tapis Kilim : entre tradition et modernité



















L'art s'invite chez vous. La tradition aussi. Le tapis Kilim est un tapis traditionnel tissé que l'on trouve beaucoup en Afrique du Nord et en Orient.

La photo ci-dessus fait partie du catalogue de la marque Secret Berbère dont est issu l'extrait ci-dessous :

Selon la tradition, les femmes berbères confectionnent un tapis pour chaque événement important, tel qu’un mariage ou une grossesse. 

La première étape de la création d’un tapis consiste au tissage de la laine qui est fait main. Même si les techniques de tissage varient selon les tribus, les femmes berbères utilisent toutes le “noeud berbère”. La création d’un tapis engage une attention particulière et demande de la patience. Les femmes passent ainsi plusieurs saisons à fabriquer un tapis.



















Cette seconde photo provient du catalogue d'une toute jeune créatrice : Caroline Gayral. J'ai eu un vrai coup de coeur pour son travail.

Caroline, nous raconte-t-on sur son site, ne se met aucune frontière et chaque voyage est l’occasion de rapporter, faire fabriquer, chiner des tapis et des objets pour nos intérieurs urbains en quête de sens, d’histoire et de beauté.

Si Caroline dit ne se mettre aucune frontière, personnellement, j'en vois une : l'ostentation, la poudre aux yeux. Dans ce qu'elle propose, je ne vois qu'authenticité et pureté.

Pour des intérieurs urbains (ou non d'après moi) en quête de sens, d'histoire et de beauté. Je dis Oui !

Et de naturel.

Privilégiez les Kilim pure laine.

http://fragments-paris.com/a-propos/




mercredi 4 mars 2015

Simplifier sa vie





















Pour celles et ceux qui ne connaitraient pas encore Dominique Loreau, auteure du remarquable "L'art de la simplicité", je recommande cet autre livre qui m'a été offert par mon époux et que j'ai dévoré voici quelques jours : l'Art des Listes - Simplifier, organiser, enrichir sa vie".

Dominique Loreau vit au Japon depuis plus de 20 ans et a semble-t-il enrichi sa vie en reprenant à son compte quelques richesses orientales et nous les fait partager. Merci à elle !

Ainsi, vous découvrirez notamment la méthode japonaise des 5 S :

Seiri (débarras)
Seiton (rangement)
Seiso (nettoyage)
Seiketsu (ordre)
Shitsuke (rigueur)

Ou comment développer une routine domestique. "Si vous avez une liste de tâches à accomplir quotidiennement, vous ne serez plus perdu(e) à vous demander ce que vous devez faire, quand et où, ou à laisser le désordre s'installer au gré de vos humeurs. Ce sont vos humeurs, elles, qui en souffriraient".

J'opine du chef à 150 % avec cette dernière phrase.

Considérer les 3 S comme une politesse, une délicatesse que l'on s'offre et que l'on partage avec ceux qui nous entourent et que l'on aime.

Non pas comme une corvée qui asservit, qui fait perdre du temps.

Pour l'exprimer autrement en reprenant un autre titre de Dominique Loreau "Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi".

N-est-il pas ?

Merci à Dominique Loreau ... et à mon époux !!!