mercredi 8 avril 2015

Feng Shui : une galère ?

 

Aux clients qui font appel à moi pour l'expertise de leurs lieux de vie, je commence toujours par la même question : "que savez-vous du Feng Shui ?"

Je suis parfois surprise d'entendre des choses totalement farfelues.

Mais globalement, le fond est intégré : les gens pressentent que leur habitat peut les soutenir, être un lieu refuge. Mais qu'ils doivent apprendre à mieux "l'utiliser".

Au-delà du confort, du bien-être ressentis dans les habitats travaillés par le Feng Shui, on peut parler d'un réel impact psychologique dans le développement personnel et professionnel.

Cependant, j'aimerais préciser certaines choses après avoir passé quelques heures à surfer sur le net.

Je vais scinder en trois groupes les informations que l'on peut trouver autour du Feng Shui.

Sur internet, seuls les deux premiers sont représentés.

Premier groupe : le Feng Shui superstitieux/ésotérique :

Les crapauds à trois pattes dont nous avons déjà parlé rapidement sur ce blog, les bateaux porte-bonheur, les pièces chinoises reliées par un ruban rouge.
A leur sujet, lorsqu'un client me demande si "j'y crois", je réponds toujours ainsi :
"Si vous avez grandi dans une famille où les crapauds à trois pattes ont été rendus responsables de toute la chance de la maison, alors, si vous mettez un de ces crapauds chez vous, il y a toutes les chances que vous soyez chanceux vous aussi, qui plus est si vous avez hérité d'un de ces crapauds porte-bonheur de votre grand-mère. Puisque vous aurez mentalement chargé ce crapaud de toute la chance du monde. Si par contre, vous l'achetez sur internet sans plus y croire, alors, je vous conseille de vous offrir un verre d'eau à la place."

Deuxième groupe : le Feng Shui prêt à porter :

Nos grands-mères (même celles qui n'ont pas lu Lao Tseu, fondateur du Taoïsme dont le Feng Shui est issu) mais qui compensaient par leur bon sens nous les ont souvent répétés :
Aération.
Peu de choses dans ses armoires mais de qualité.
Un entretien de sa maison régulier et avec des produits ménagers "naturels".
Pas trop de plantes vertes dans une chambre à coucher.
Beaucoup d'autres conseils de cet ordre sur internet.
Et ils sont judicieux.

Je les ai appelés Prêt-à-porter car tout le monde peut rentrer dedans.

Troisième groupe : le Feng Shui sur-mesure :

Si d'un individu à un autre, certains besoins sont les mêmes (voir ci-dessus), nous sommes en revanche tous singuliers.

C'est en cela que certains conseils donnés de-ci de-là me heurtent un tantinet.
Bien que je sois toujours d'un zen olympien !

"Mettez du bleu dans les chambres à coucher : vous dormirez paisiblement".
"Beaucoup de bleu et une grande fontaine dans son bureau pour une carrière opulente".

C'est vrai dans certains cas et faux dans d'autres.

Pour des expertises justes et qui vous apportent réellement un bénéfice au niveau du sommeil et de la zone carrière par exemple, il faut prendre en compte deux données supplémentaires :

L'orientation de la pièce et la date de naissance de la ou des personnes qui y dorme(nt) ou y travaille(nt).

C'est en considérant la problématique au travers de ces 3 dimensions :

- quelle pièce ?
- quelle orientation ?
- pour qui ?

que le travail en Feng Shui est correct et efficace.

On peut se limiter au Feng Shui bon sens (aération, etc ...).
On passerait néanmoins à côté de l'énorme potentiel de ses enseignements. Sans toutefois commettre d'erreur.

On pourrait aussi répéter partout les mêmes préconisations (couleur bleu dans les chambres et les bureaux). Mais là, pour une partie de la population (en fonction de votre chiffre Kua calculé à partir de votre date de naissance, certaines couleurs sont à proscrire autour de vous en couleur dominante), on commettrait une erreur. L'harmonie intérieure serait sur la sellette tout comme l'épanouissement des habitants.

Si l'on accepte de travailler les habitats en suivant tous les enseignements du Feng Shui, quitte à y perdre son latin (ou son mandarin), on doit intégrer bon sens et travail sur-mesure pour chaque famille.

Pièce par pièce, en fonction de son orientation, de sa fonction et pour les chambres à coucher et les bureaux, et en fonction des besoins en couleurs de chacun déterminés par le calcul de son chiffre Kua (que vous pouvez calculer sur le site).

C'est un travail qui demande de prendre en compte la singularité de chaque individu dans ce qui l'est (sa carte d'identité énergétique donnée par sa date de naissance), ce qu'il souhaite devenir, là où il habite (bilan énergétique de la maison : travail sur son plan pour en connaître toutes les orientations).

Je considère chaque être vivant comme un trésor rare et unique. Parfois sans conscience de cette beauté, de cette puissance. Et le Feng Shui comme un Art-science ami qui peut nous révéler à nous-même. A condition de savoir le comprendre et le mettre en pratique.

Certes Internet a permis de découvrir cet Art/science asiatique à des millénaires de notre approche de l'espace, de son agencement et de notre façon de l'habiter.
Au risque de le dévitaliser et de le dénaturer ?

Bon Feng Shui à vous !